Modes de financement

FINANCEMENT


Cliquez ici pour consulter le diaporama diffusé par les doctorants élus des 3 ED et de la Commission Recherche lors de la journée « Financements en cours de thèse » qui a eu  lieu le 4 février 2020.

Contrat doctoral

 
Le Contrat Doctoral (ou CDU) est mis en place depuis la rentrée universitaire 2009-2010. Il est proposé aux doctorants qu'ils soient recrutés par les établissements publics  d'enseignement supérieur ou les organismes de recherche. D'une durée de trois ans, il apporte toutes les garanties sociales d'un vrai contrat de travail conforme au droit public et fixe une rénumération minimale.
A partir de la cohorte 2016, cette rémunération s'élève, depuis le 29 août 2016, à 1758 euros bruts mensuels pour une activité de recherche seule. Lorsque le service des doctorants intègre des activités complémentaires une rémunération supplémentaire peut être versée. Elle s'élève à 40,91 euros par heure d'enseignement (taux fixés pour les TD) et du double de ce montant par heure de travail (activités d'expertise, de diffusion de l'information scientifique et technique et de valorisation des résultats de la recherche).
Pour en savoir plus voici le lien vers le Décret n°2016-1173 du 29 août 2016 relatif aux doctorants contractuels des établissements publics d'enseignement supérieur ou de recherche, puis le lien de l'Arrêté du 29 août 2016 fixant le montant de la rémunération du doctorant contractuel.
Pour les CDU engagés avant septembre 2016 le décret suivant relatif aux doctorants contractuels des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche est toujours en vigueur: Décret n°2009-464 du 23 avril 2009 .

Les conditions d'admission varient en fonction des Ecoles Doctorales

ALLPH@    CLESCO    TESC

  

Contrats doctoraux handicap 2020

La campagne nationale en faveur des doctorants handicapés pour l'année 2020/2021 est terminée. Les résultats seront transmis courant juillet 2020.



Contrats doctoraux en partenariat avec les Ecoles françaises à l'étranger

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) flèche chaque année cinq contrats doctoraux en partenariat entre une École Doctorale et l’une des cinq Écoles françaises à l’étranger (EFE) : École française d’Athènes, École française de Rome, Institut français d’Archéologie orientale du Caire, École française d’Extrême-Orient, Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques).

Les dossiers de candidatures devront parvenir directement à celle des EFE concernée, sous forme d’un document au format pdf comprenant :
- un projet de thèse de cinq pages au maximum ;
- le CV du candidat pressenti pour entreprendre cette recherche ;
- une lettre de présentation du ou des directeur(s) de thèse pressenti(s) ;
- l’avis du directeur de l’École doctorale.

Les détails et procédures de dépôt des candidatures peuvent être consultés sur les sites respectifs :
- Écoles française d’Athènes : www.efa.gr
- École française de Rome : www.efrome.it
- Institut français d’archéologie orientale : www.ifao.egnet.net
- École française d’Extrême-Orient : www.efeo.fr
- Casa de Velázquez : www.casadevelazquez.org

 

AUTRES FINANCEMENTS


Les conventions CIFRE
 

La journée d'information CIFRE a eu lieu mais vous pouvez consulter le diaporama présenté lors de cette journée.

Le principe tel que défini par l'Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT), est qu'une entreprise confie à un doctorant, en liaison avec son laboratoire, la réalisation d'un projet de recherche qui, en trois ans, doit aboutir à la soutenance d'une thèse.
Cette convention associe donc trois partenaires : un doctorant, un Laboratoire d'accueil et une entreprise.

Les conventions CIFRE sont nées en 1981. En 25 ans, plus de 13 000 conventions CIFRE ont été signées entre des entreprises accueillant des doctorants, via l'ANRT. Les conventions passées avec les Sciences Humaines et Sociales ne sont apparues que dans les années 1990. Si 20% d'entre elles se situent dans les disciplines des Sciences Humaines et Sociales et des Sciences Economiques et de Gestion 2% seulement sont recensées en "Humanités". Ainsi, même si le nombre de conventions CIFRE est en progression, il reste dérisoire comparé à celui des conventions CIFRE acceptées dans d'autres domaines et disciplines. Cependant, le nombre de bourses CIFRE connaît une progression non négligeable dans nos disciplines avec la création en 2005 de la CRAPS (Convention de Recherche pour l'Action Publique et Sociétale) qui a permis aux structures publiques ou parapubliques, jusque-là éligibles, de bénéficier de ce dispositif.
Pour le doctorant, il s'agit d'un contrat de travail de 36 mois. le doctorant a un statut avec un salaire à fixer avec l'employeur mais qui ne peut être inférieur à 23 484 euros annuel (brut).
Les contrats CIFRE doivent obligatoirement être déposés avant la seconde inscription en thèse (9 mois maximum après la première inscription en doctorat).

Pour consulter la liste des projets CIFRE acceptés en 2019, cliquez ici.



Chargé(e) de cours, (vacation payée en heures complémentaires)

> Se renseigner auprès des départements des UFR et du service de gestion du personnel enseignant.

Attaché(e) Temporaire d'Enseignement et de Recherche (ATER)

Un recrutement est organisé chaque année à l'université Toulouse Jean Jaurès par le service de gestion du personnel enseignant. Les candidatures sont déposées via Internet : Candidature par internet